La Pâture es Chênes
Jardin-forêt * Jardin-ressource
depuis 2011 en Bretagne

Qu'est-ce que la méthode V-OBREDIM utilisée en permaculture ?

Une méthode que nous avons découvert en parallèle de la permaculture. Elle rejoint complètement notre manière de fonctionner et de prendre du recul au quotidien !

Sylvaine & Grégory

Pour créer des systèmes équilibrés, les permaculteurs utilisent la méthode de conception et d'aménagement dite V-OVREDIM (ou FORECARE en anglais).

Nous avons appris à l'utiliser pour d'autres projets que la création de systèmes nourriciers - comme la création d'un site web pour Sylvaine, ou définir nos priorités en matière d'investissement. Nous avons créé le graphique plus haut représentant un entonnoir pour nous y aider dans notre quotidien.

 

Du rêve à l'essentiel... ici et maintenant !

 

Visualisation

C'est quoi le rêve ?

Éthique de la permaculture : prendre soin de l'Humain.

On se vide la tête sur le papier, on lâche la rumination mentale, on lâche la frustration du "tout, tout de suite" et on prend soin de soi...

Début de phrase pour vous y aider :

  • Je souhaite...
  • Je veux...
  • J'ai envie...
  • J'aimerai...
  • Je rêve de...
  • Ce serait cool si...
  • J'ai besoin de...

Observation

De son lieu

Quelle est la nature et la structure de mon sol ?

Quel est l'ensoleillement et quelles sont les zones d'ombre de votre terrain ?

Quels sont les vents dominants, les pentes, les poches de froid au printemps, les zones humides, sèches ?

Y a-t'il une biodiversité présente (faune et flore) ?

Etc.

De soi

Qui suis-je ? Suis-je patient, précis, global ? Est-ce que j'aime prendre soin ?

L'esthétisme, pour moi, est-ce plutôt cordeau ou sauvage, ligne droite ou courbe ?

Quels sont vos chemins de circulation sur le lieu et leur fréquence d'utilisation ?

Etc.

Bordures (ou facteurs contraignants) / Ressources

Quels sont vos ressources et vos contraintes vis à vis de votre aménagement ?

C'est à vous de déterminer si les facteurs listés en exemple ci-dessous sont pour vous des contraintes ou des ressources :

  • environnement global (accessibilité à l'eau de pluie, topographie, exposition, densité et âge des arbres, état du sol, biodiversité, etc.),
  • temps,
  • connaissances,
  • finances,
  • matériel,
  • règlementation,
  • voisinage (haies, murs, routes, bocage, champ agricole, vis à vis, bâtiment, etc.),
  • matières premières (biomasse),
  • animaux + déjection (élevage ou domestique),
  • facteur humain.

L'importance du "Qui fait quoi ?"

  • Qui conçoit le lieu ?
  • Qui l'aménage ?
  • Qui l'entretient ?
  • Qui le cultive ?
  • Qui récolte ?
  • Qui cuisine ?
  • Qui l'utilise (ex: enfants = espace de jeux) ?

Évaluation

des besoins suite à la synthèse des 3 étapes précédentes.

Exemples :

  • Mes connaissances sont faibles ? J'ai besoin de me former.
  • J'ai peu de matière végétale ? Je crée de la biomasse chez moi, ou je fais appel à un paysagiste, au voisinage, aux services espaces verts de sa ville, aux agriculteurs...
  • J'ai peu de matériel ? J'ai besoin d'investir.

« Je manque de temps ? Je ne cherche pas à en gagner. Je conçois un aménagement en fonction du temps que j'ai à disposition.

J'investis en fonction des finances à disposition, ou j'économise en prévision d'un futur investissement, ou je fais maison en mode récup' ! »

Grégory

Design

« Le design est, pour moi, toute la démarche qui regroupe l'observation et la réflexion, et aboutissent ici à un DESSIN d'aménagement possible ».

Grégory

Sur la base d'un croquis de l'existant, dessinez les nouveaux aménagements possibles, puis déterminez un échéancier de réalisation, un plan d'action : "Par quoi je commence ?".

Principe 9 : utiliser des solutions à de petites échelles et avec patience.

Implémentation

Du dessin au terrain !

Par vous-même ou par le biais d'un professionnel...

Maintenance

« Un système n'est jamais parfait. Il est toujours en recherche constante d'une certaine forme d'équilibre.

L'équilibre d'un système tient en sa capacité à absorber, à s'adapter au changement. »

Grégory

Est-ce que tout ce que vous souhaitiez fonctionne ou pas ?

Principe 4 : Appliquer l'auto-régulation et accepter la régulation.

Quand vous sentez le besoin de faire le point, prenez le recul vis à vis de votre aménagement, quitte à redémarrer le cycle de réflexion V-OBREDIM.

Exemples :

  • Est-ce que votre rêve est toujours le même ?
  • Avez-vous une meilleure connaissance de vous-même en lien avec le lieu ex : nouvelle passion pour la récolte des graines et la précision du semis pour réaliser vos plants maison.
  • Les facteurs ressources/contraintes ont-ils évolué ?
  • Les conditions environnementales de votre lieu ont-elles évolué ?